F5KAV
Forum F5KAV
D.F.C.F 67-057
D.F.C.F 67-052
D.F.C.F 67-049
D.F.C.F 67-048
D.F.C.F 67-047
D.F.C.F 67-046
D.F.C.F 67-045
D.F.C.F 67-044
D.F.C.F 67-043
D.F.C.F 67-042
D.F.C.F 67-041
D.F.C.F 67-040
D.F.C.F 67-039
D.F.C.F 67-037
D.F.C.F 67-036
D.F.C.F 67-035
D.F.C.F 67-033 / 034
D.F.C.F 67-032
D.F.C.F 67-025
D.F.C.F 67-021
REFERENCES

   


Le DIPLÔME DES FORTS ET CHÂTEAUX DE FRANCE (D.F.C.F.)

 est destiné à promouvoir l’émission sur les bandes radioamateur et permet de découvrir notre patrimoine. C'est avant tout un divertissement.
Ce diplôme peut être obtenu par toute station possédant une licence officielle d’amateur, ainsi que les écouteurs dans les mêmes conditions.

Pour plus de renseignement visiter le site de F6FNA

horizontal rule

Les activations D.F.C.F dans l'Outre-Forêt

Moins connues, moins spectaculaires, moins hautes que les "Hautes Vosges", les collines des Vosges du Nord qui dépassent rarement les 500 m, méritent néanmoins un vif intérêt. Le grès qui compose son sous-sol a donné naissance à des reliefs ruiniformes sculptés par l'érosion donnant aux rochers des formes fantasmagoriques. Certains ont été creusés , aménagés pour y abriter de véritables forteresses ou encore ont servi de socle aux châteaux qui les surmontent dominant ainsi les collines avoisinantes. Les défenseurs se terraient à l'intérieur de ces rochers où ils entassaient vivres et richesses. Des fortifications, construites avec les blocs de grès enlevés sur place complétaient ces grottes artificielles. Les plus importantes de ces forteresses troglodytiques sont le Fleckenstein bâti sur un rocher de 43 m haut et le Falkenstein.

(Cliquer sur les punaises pour plus d'info)

D.F.C.F 67-043, château de Wasenbourg D.F.C.F 67-033/034, châteaux du Windstein D.F.C.F 67-035, château du Wineck D.F.C.F 67-036, château Schoeneck D.F.C.F 67-044, château du Wittschloessel D.F.C.F 67-039, château du Lutzelhardt D.F.C.F 67-037, château du Wasigenstein D.F.C.F 67-032, château du Petit-Arnsbourg D.F.C.F 67-042, château du Froensbourg D.F.C.F 67-025, forteresse du Hochwald D.F.C.F 67-041, château du Loewenstein D.F.C.F 67-040, château du Hohenbourg D.F.C.F 67-046, château de la verrerie D.F.C.F 67-048, château du Hohenfels D.F.C.F 67-052, château De Dietrich D.F.C.F 67-048, châteaux de Goersdorf

horizontal rule

La féodalité alsacienne

Au moyen âge, l'Alsace faisait partie de l'empire romain germanique. Le roi seul avait le droit de construire des fortifications, mais il pouvait donner ce droit à un vassal. Dès le XI ème siècle les comtes mais aussi les abbayes, les évêques usurpaient ce droit, qui devint monnaie courante les siècles suivants.

Le morcellement politique consécutif à la mort de Charlemagne avait contribué à l'affaiblissement du pouvoir central et à rendre indépendant la noblesse retranchée dans ses châteaux forts.

En l'an 1100 à peine quatre châteaux sont mentionnés dans les archives, mais vers 1500, plus de quatre cents châteaux forts auront été construits en Alsace. Pour les amateurs de ruines romantiques cette région est un véritable paradis féodal.

Le parc régional des Vosges du nord renferme une bonne quinzaine de châteaux forts en ruine. La plupart des forteresses se concentre au nord, sur l'actuelle frontière avec l'Allemagne. De l'autre côté de la frontière, la densité des ruines est d'ailleurs tout aussi importante.

Ces châteaux forts ont généralement une architecture spéciale. En effet leurs propriétaires ont profité des nombreuses arêtes rocheuses présentes dans la région, pour construire leurs forteresses dessus et profiter ainsi à peu de frais de défenses naturelles. De ce fait on note que rarement la présence d'un donjon. Lorsqu'il existe, il est tellement petit qu'il n'a qu'un rôle de symbole d'appartenance à une caste.

Dans l'inconscient populaire un château fort est un lieu de prédilection pour faire la guerre, la réalité des châteaux alsaciens fut tout autre.

Un château alsacien c'est :

bulletune demeure seigneuriale
bulletune caserne qui abrite un garnison
bulletune préfecture d'où on administre un territoire
bulletun tribunal où l'on rend la justice
bulletune prison où on l'enferme des gens
bulletun péage où l'on perçoit un droit de passage
bulletune perception où l'on perçoit les impôts
bulletune usine, qui peut être un moulin, une forge, une poterie ou une scierie
bulletune ferme où l'on élève des animaux de bouche
bulletun placement financier où plusieurs propriétaires communs tirent des rentes
bulletaccessoirement il sert aussi à faire la guerre

On remarquera néanmoins que tout au long du moyen âge, les châteaux des Vosges du nord furent chroniquement des repaires de chevaliers brigands, ce qui fut la cause de plusieurs campagnes de destruction. Certains châteaux on été remarquablement adaptés aux armes à feu.

Plusieurs d'entre eux furent occupés bien longtemps, la majeure partie des ruines visibles au château du Fleckenstein, date de la période 1520-1600.

La destruction définitive de toutes ces forteresses furent l'oeuvre des Français, vers 1680, durant la conquête de l'Alsace.

horizontal rule

A Cheval sur l'Alsace et la Lorraine, les Vosges du Nord constituent la partie septentrionale du Massif Vosgien. Ce massif constitué d'épaisses forêts, est assis sur un substrat de grès rouge omniprésent dans le paysage, base de nombreux châteaux forts.

Les paysages si caractéristiques des Vosges du Nord ne s'arrêtent pas aux frontières, car du côté Allemand on retrouve les mêmes forêts profondes, les mêmes rochers en grès et les mêmes forteresses.

Les richesses patrimoniales, naturelles et culturelles des Vosges du Nord sont nombreuses et variées.

Le parc en quelques chiffres :

bullet122.000 ha (1200km2) dans le triangle Wissembourg, Saverne et Volmunster.
bullet600 ha de sites naturels protégés
bullet102 communes dont 2/3 dans le Bas-Rhin
bullet65% de couverture forestière (83.000 ha)
bulletpoint culminant, le Grand Wintersberg à 581m
bullet1.648 Km de sentiers pédestres, entretenus et balisés
bullet31 musées et châteaux forts
bullet2 ouvrages de la Ligne Maginot, ouverts au public